Authentik sur le terrain : Jouer dehors en Mauricie

En juin, y'a d'la mouche en Mauricie... On l'a constaté de nouveau quand on a pris la route, direction Saint-Jean des Piles, au milieu du mois.

Drôlement, on est encore surpris par leur omniprésence, chaque année, alors qu'on sait très bien qu'elles seront au rendez-vous, comme à tous les printemps.

Mais, ô comment la région en vaut les quelques mouches avalées... Un immense terrain de jeux, entre forêts généreuses et lacs innombrables : c'est ça, la Mauricie.

 

Pour prendre le pouls de la destination, on a débuté la matinée par un survol en hydravion, depuis le Lac à la Tortue.

Sur place, les roseaux se balançant légèrement, les eaux calmes, les fanions bleus et blancs sur le quai et les appareils tout à côté rendaient la scène absolument idyllique.

Authentik sur le terrain : Jouer dehors en Mauricie

Et c'est parti dans les airs, à la découverte d'un territoire riche et verdoyant!

On a d'abord suivi la rivière St-Maurice, puis on a plané aux abords du Parc national jusqu'au Lac des Piles : un chouette mix de points de vue, et un contact hyper sympathique avec notre pilote.

Attention aux cœurs sensibles : mieux vaut manger un petit quelque chose avant de grimper à bord de l'hydravion, pour ces 20 minutes de survol

 

Puis, on est parties faire l'exploration du Parc national de la Mauricie.

Ici, le canot et la randonnée sont à l'honneur : enweille le Watkins, nous, on veut jouer dehors!

(En fait, lisez : armez-vous d'un très bon chasse-moustiques avant de débuter votre exploration sauvage.)

Authentik sur le terrain : Jouer dehors en Mauricie

Notre journée s'est résumée ainsi : de multiples balades entre conifères et feuillus, quelques coups de pagaie sur l'incomparable Wapizagonke, l'écho du plongeon huard et le bruit des cascades...

Mais surtout, on a vu et constaté l'immensité des espaces canadiens, à en avoir, presque, le souffle coupé.

Tout au long du parc, les jolis points de vue sur nos denses forêts et nombreuses étendues d'eau se sont succéder, et nous ont impressionné, chaque fois.

Entre autres, les belvédères du Lac-du-Fou, du Passage et de l'Île-aux-Pins ont de quoi être fiers.

J'vous l'dis : on en oublie même les mouches tellement c'est beau ici. (Bon, ou presque...)

Authentik sur le terrain : Jouer dehors en Mauricie

 

En fin de journée, note bolide nous a menées du côté de Charette, petit village typiquement québécois, non loin d'ailleurs du folklorique Saint-Élie-de-Caxton de notre grand Fred Pellerin.

Sur la rue principale, quelques habitants flânaient sur leur perron, profitant des dernières lueurs du jour, oscillant entre le jaune paille et l'orangé, comme dans mes souvenirs d'enfance.

À côté de l'église, on a rencontré Johanne et son petit Filou, au Gîte de la Tempérance, une maison ancestrale avec un cachet incroyable.

Authentik sur le terrain : Jouer dehors en Mauricie

Aimable, sympathique et chaleureuse, Johanne nous a fait visité son magnifique chez soi, à la fois simple et très coquet, et on s'y sentait déjà comme à la maison.

Ah qu'il aurait fait bon d'y passer la nuit...

Et comme si ce n'était pas assez, pour nous faire regretter un peu plus notre retour hâtif sur la métropole montréalaise, elle s'amusait à nous dire à quel point ses petit-déjeuners valent donc l'détour

 

Bref, la fois où mon coeur est resté en Mauricie.

Et pour un aperçu en son et en images, c'est par ici :

https://www.youtube.com/watch?v=SwP37uQNIws

 

 

Partagez cet article

Cet article n'a pas encore été partagé. Soyez le premier!

Anouk Legault

Journaliste touristique et conseillère en voyages pour l’équipe Authentik, j’adore découvrir et parler de nouveaux horizons. En écho à Leclerc, mes souliers ont beaucoup voyagé, et ils ne se tannent pas!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

TOP 5 des road trips au Canada