question 6 dollar 1 f-name road-left stationnement road-right fb ins voyage-badge type-of-trips road2 age tour wi-fi vert logo-f 6 camping-car city limit who-we-are arrow-right h-western-canada region full available road Promo free-cancellation tw yt tel permit 1 climate g food

Camping du Parc d'Oka

Avis des voyageurs
3.6 / 5 - 46 avis
Adresse

2020, chemin d'Oka, Oka, (QC) - Voir la carte

Services

  • wifi
    non
  • stationnement
    gratuit
  • restaurant
    non
  • piscine
    non
  • gym
    non
  • buanderie
    non

Détails

Camping du parc OkaSitué à deux pas de la région métropolitaine, le parc national d'Oka se démarque par la richesse de son patrimoine historique et naturel.

Le Calvaire, avec ses quatre oratoires et ses trois chapelles, constitue une infrastructure historique unique en Amérique du Nord.

Dans la Grande Baie et la rivière aux Serpents, la terre et l'eau se marient afin de donner naissance à des joyaux écologiques : les milieux humides. Tout en haut du sentier du Calvaire d'Oka, hiver comme été, une vue exceptionnelle donne sur le lac des Deux Montagnes et les Adirondacks. Tout simplement magnifique et apaisant...

 

COMMODITÉS ET SERVICES

Randonne en velo

  • Bloc sanitaire (aucune prise électrique) avec douches ($), toilettes
  • Panorama, belvédère
  • Vente de bois pour feu de camp ($)
  • Station de vidange
  • Accès plage aménagée
  • Aire de jeux pour les enfants
  • Plusieurs activités d'interprétation de la nature disponible sur place
  • Randonnée pédestre : sentiers
  • Location d’embarcations nautiques payantes (Kayak, Pédalo, Canot, Vélo, Paddle, etc...)

Localisation

Avis des Voyageurs

3.6 / 5 - 46 avis

Emplacement correcte mais sanitaire tres vieux et sals

dimanche 12 août 2018 - Robin

Agréablement surpris !

jeudi 9 août 2018 - Anonyme

Camping nature tout proche de Montréal. Beaucoup d'activités à faire avec les enfants, y compris la plage (très appréciée par nous mais aussi par les nombreux habitants de Montréal ;-) ).

Etape de transition vers le retour

lundi 6 août 2018 - Christophe Iochem