CARLETON

Quand partir ?

  • Très favorable
  • Favorable
  • Défavorable

Détails

Jacques Cartier fut le premier visiteur éminent à s'arrêter à Carleton le 9 juillet 1534, qu'il nomma « la baye des Chaleurs ».

C'est en 1766, après la fameuse dispersion de 1755-1760, que les Acadiens vinrent s'établir officiellement à Carleton. Vers la fin du 19e siècle, la riche bourgeoisie du Québec se donne rendez-vous chez nous.

Les villas d'été surgissent et Carleton-sur-mer devient un centre de villégiature renommé et élégant. Avec l'arrivée du chemin de fer en 1895, la région se trouve à seulement quinze heures de train du centre de la province. Ce voyage nécessitait dix jours et plus à l'époque de la navigation à voile.

Depuis, cette terre d'adoption des Acadiens, demeure toujours aussi attrayante et invitante. Ses résidents vous accueilleront en amis et se feront un plaisir de vous renseigner ou tout simplement de « piquer une jasette » avec vous.

Pour plus d'information sur Carleton, consultez le site Internet de l'Office du Tourisme de Carleton.

Le Mont Saint-Joseph

Le mont Saint-Joseph est particulier pour bien des raisons : il est parmi les plus hauts sommets de la région de la Baie-des-Chaleurs. On y recense une longue tradition de pèlerinages. On y retrouve l'oratoire Notre-Dame-du-Mont-Saint-Joseph sur son sommet. Mais surtout, c'est une des rares montagnes, dans l'Est, accessible en voiture et qui offre des panoramas aussi spectaculaires sur la mer.

La route de la Montagne vous amène au sommet du mont Saint-Joseph, à une altitude approximative de 555 mètres. Au sommet, à partir d

'une spectaculaire passerelle qui surplombe le Cap-Ferré, se déploie devant vous toute la splendeur de la région : les montagnes de l'arrière-pays gaspésien, la plaine littorale de la Baie-des-Chaleurs, le magnifique plan d'eau du même nom, Carleton-sur-mer et son barachois triangulaire ainsi que la côte acadienne du Nouveau-Brunswick.

Au sommet, une équipe de guides interprètes dynamiques vous offre différentes activités qui vous en dévoileront un peu plus sur l'histoire et la géographie régionale. Participez à nos visites commentées et visitez notre boutique de souvenirs.

Autres activités : à l'intérieur de l'oratoire Notre-Dame-du-Mont-Saint-Joseph, l'exposition « Un chemin vers la lumière » raconte la longue tradition de pèlerinages sur la montagne. De plus, une série de panneaux d'interprétation, jalonnant la passerelle, relate les faits marquants de l'histoire et de la géographie régionale. De cet endroit, vous pouvez également avoir accès au réseau de sentiers pédestres Carleton-Maria.

 

ACTIVITÉS DANS LA BAIE DES CHALEURS

Outre la baignade dans les eaux chaudes de la Baie des Chaleurs et un vivifiante randonnée pédestre au sommet du Mont Saint-Joseph, voici des attraits incontournables de la Baie des Chaleurs.

Parc de Miguasha

Des poissons et des plantes fossiles qui racontent la vie comme elle existait sur la planète il y a 370 m

illions d'années... voilà ce que permet de découvrir ce joyau québécois qu'est le parc national de Miguasha. Véritable trésor du patrimoine naturel, ce parc provoque l'émerveillement des grands et petits, tant par la qualité de conservation de ses fossiles que par leur importance dans la compréhension d'une page de l'évolution. À cause de cette notoriété scientifique, le parc est inscrit, depuis novembre 1999, sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Lieu historique national du Canada de la Bataille-de-la-Ristigouche

Le lieu historique national de la Bataille-de-la-Ristigouche est situé au fond de la baie des Chaleurs, à l'embouchure de la rivière Ristigouche. On y commémore la dernière bataille navale entre la France et l'Angleterre pour la possession du territoire nord-américain. L'affrontement a pris fin le 8 juillet 1760 et a définitivement scellé le sort de la Nouvelle-France. Un centre d'interprétation met en valeur les vestiges du Machault . Cette frégate faisait partie de la mission de secours envoyée de France pour reprendre Québec, tombée sous le feu de l'armée britannique, à l'automne 1759. Dans ce lieu, vous découvrirez une superbe collection d'objets retirés de l'épave. Vous y vivrez l'un des événements méconnus de la guerre de la Conquête.

Le Bioparc

Le Bioparc de la Gaspésie est un parc éducatif qui met en valeur l'écologie gaspésienne. On y présente une collection indigène d'une trentaine d'espèces animales, représentant plus de 60 individus en semi-liberté et plus de 70 espèces végétales toutes présentées dans leurs cinq écosystèmes respectifs. Doté d'une mission éducative, le Bioparc de la Gaspésie offre un programme d'interprétation dynamique et gratuit; naturalistes, activités thématiques, exposition et une trentaine de panneaux d'interprétation. Le Bioparc de la Gaspésie, véritable attrait familial, propose aussi une forêt magique où des jeux récréatifs permettent aux enfants et aux plus grands de s'amuser et de se détendre tout en comparant leurs habiletés avec celles du monde animal.

Localisation

Climatogramme

  • Très favorable
  • Favorable
  • Défavorable