5 parcs nationaux à découvrir au Québec

Dans notre Québec plus grand que nature, certains grands espaces à caractère exceptionnel sont protégés par le gouvernement et sont appelés « parcs nationaux ».

Accessibles au public, ces aires protégées sont extrêmement convoitées par les amateurs de plein air. Les voyageurs en connaissent évidemment quelques-uns, que tous s'empressent d'ajouter à leur itinéraire.

Mais, qu’en est-il des autres parcs moins fréquentés par les touristes, qui gagnent pourtant à être connus ?

Découvrez 5 parcs nationaux à visiter lors de votre prochain road trip au Québec.

 

1. Parc national des Grands-Jardins

Parc national des Grands-Jardins à Charlevoix
Parc national des Grands-Jardins à Charlevoix | Crédit photo : Steve Deschênes

Situé au cœur de la pittoresque région touristique de Charlevoix, ce parc est souvent laissé de côté par les visiteurs, qui préfèrent plutôt se consacrer à celui des Hautes-Gorges. 

Pourtant, au même titre que ce dernier, le parc national des Grands-Jardins constitue une des trois aires de la réserve mondiale de la biosphère de Charlevoix ; un prestigieux statut accordé par l’UNESCO. 

Dans ce vaste territoire parsemé de hauts sommets et couvert de taïga, il est fascinant d’observer les marques laissées par les feux de forêt, qui ont ravagé une importante partie de la superficie du parc, mais qui ont aussi contribué à forger ces paysages particuliers. 

 

Quoi faire ?
 

Sentier du mont Lac-des-Cygnes
 

La randonnée du mont du Lac-des-Cygnes est un incontournable. 

Le sommet offre une vue imprenable sur les restes du cratère météorique (astroblème) de Charlevoix et sur le massif laurentien.

  • Longueur : 8,6 km aller-retour
  • Durée : 4 heures
  • Dénivelé : 480 mètres
  • Niveau : Difficile
Vue au sommet du mont Lac-des-Cygnes
Vue au sommet du mont Lac-des-Cygnes | Crédit photo : Dominic Boudreault


Sentier du Brûlé
 

Le sentier du Brûlé fut récemment aménagé pour permettre aux randonneurs d’apprécier les contrastes entre les traces des incendies et la végétation en constante régénérescence, témoignant de l’extraordinaire capacité d’adaptation de la nature.

  • Longueur : 6,4 km (boucle)
  • Durée : 2 heures
  • Dénivelé : 164 mètres
  • Niveau : Intermédiaire

 

Via Ferrata 
 

Les amateurs de sensations fortes apprécieront certainement les deux parcours de via ferrata (débutant et intermédiaire), qui longent la paroi rocheuse du mont du Lac-des-Cygnes. 

Du début à la fin, vous aurez droit à des points de vue à couper le souffle sur les paysages environnants. 


 

2. Parc national du Bic

Vue au parc national du Bic en Gaspésie
Parc national du Bic en Gaspésie | Crédit photo : Karine Beaudin

Situé dans l’estuaire du Saint-Laurent, le parc national du Bic est un environnement propice à la quiétude et à la détente. 

Dessinés par la mer, les paysages sont composés de caps, de baies et de montagnes. 

Véritable sanctuaire pour les oiseaux, ceux-ci y vivent par milliers et ajoutent du charme à ce lieu absolument enchanteur. 

Ils ne sont toutefois pas les seuls résidents de ces grands espaces calmes ; durant l’été et l’automne, le Bic est l’un des meilleurs endroits au Québec pour faire l’observation des phoques, très souvent à même le rivage. 

 

Quoi faire ?
 

Sentier les Murailles
 

Le sentier des Murailles longe une crête rocheuse et permet aux randonneurs de profiter de vues majestueuses sur le fleuve et les falaises environnantes.

  • Longueur : 15 km (aller-retour)
  • Durée : 5h00
  • Dénivelé : 346 mètres
  • Niveau : intermédiaire

 

Sentier Pic Champlain (via le sentier les Murailles)
 

Après 3 km de marche sur le sentier les Murailles, vous arriverez à son point culminant : le belvédère du Pic Champlain. 

Si vous souhaitez raccourcir le parcours, c’est l’endroit idéal pour rebrousser chemin.

  • Longueur : 6 km (aller-retour)
  • Durée : 2h00
  • Dénivelé : 346 mètres
  • Niveau : intermédiaire

 

Observation des phoques 
 

Rendez-vous au point d’observation de la Pointe-aux-Épinettes et à celui de l’Anse aux Bouleaux, tous les deux situés dans le secteur Rivière-du-Sud-Ouest.

Deux espèces sont présentes : le phoque commun et le phoque gris. Pour vous aider à les différencier, un guide-naturaliste est parfois présent sur place, équipé de jumelles et d’un télescope.

Informez-vous du lieu et des heures de sa présence au centre de découverte et de services, dès votre arrivée. 


 

3. Parc national de la Pointe-Taillon 

Plage du parc national de la Pointe-Taillon
Plage du parc national de la Pointe-Taillon | Crédit photo : Jason Lehoux

Situé aux abords du lac Saint-Jean, le parc national de la Pointe-Taillon propose aux visiteurs une longue berge sablonneuse de 15 km, idéale pour les longues marches au coucher du soleil.

C’est aussi la parfaite destination pour vous prélasser sur la plage en famille ou pour jouer tout l’après-midi dans l’eau douce et chaude du lac.

Il faut croire que le castor et l’orignal apprécient eux aussi le parc, puisqu’ils sont nombreux à y vivre. 

Ouvrez grand les yeux, car les traces de leur présence sont faciles à observer. 

 

Quoi faire ?
 

Vélo
 

Une piste cyclable totalisant 45 km est à la disposition des cyclistes qui désirent découvrir les paysages du parc en pédalant. 

Il n’y a que très peu de dénivelé, ce qui la rend accessible à tous. Aussi, une portion de celle-ci est reliée à la populaire Véloroute des Bleuets.

Si vous ne voyagez pas avec votre vélo, il est possible d’en louer un ($) au centre de location du parc. 

Et pour les enfants de 17 ans et moins, la location est gratuite (premier arrivé, premier servi) !

Piste cyclable dans le parc national de la Pointe-Taillon
Vélo dans le parc national de la Pointe-Taillon | Mathieu Dupuis


Baignade 
 

Une zone de baignade délimitée est surveillée pour le grand bonheur des parents.

Pour y accéder, rendez-vous à proximité du centre de découverte et de services du secteur Taillon.

 

Kayak
 

Juste à côté de la zone de baignade surveillée, vous trouverez un centre de location de kayaks (simples et doubles). 

Le lac Saint-Jean est un bon endroit pour vous initier à cette activité nautique. 

Si vous n’en êtes pas à votre première excursion, allez plutôt pagayer dans le secteur des Îles, où vous trouverez un archipel regroupant une trentaine d’îles, autrement inaccessibles.

Kayak à la brunante au parc national de la Pointe-Taillon
Kayak à la brunante  | Crédit photo : Mathieu Dupuis

 

4. Parc national de la Jacques-Cartier

Rivière Jacques-Cartier
Parc national de la Jacques-Cartier | Crédit photo : Luc Rousseau

Situé à moins de 30 minutes du centre-ville de Québec, le parc national de la Jacques-Cartier est souvent mis de côté par les voyageurs internationaux, qui préfèrent se concentrer sur l’exploration de la Vieille Capitale.

Pourtant, il s’agit-là d’un véritable paradis pour les amateurs de plein air, caractérisé par l’extraordinaire vallée glaciaire de la Jacques-Cartier. 

Au creux de celle-ci, coule une rivière limpide et prisée par les amateurs d’activités nautiques.

 

Quoi faire ?
 

Sentier les Loups
 

Cette randonnée est considérée comme étant l’une des plus belles de la province. C’est la vedette du parc, parmi les 100 km de sentiers accessibles.

Le niveau de difficulté est plutôt élevé, mais les efforts valent la peine.

Une fois au sommet, vous aurez le souffle coupé ; pas seulement par la montée soutenue de 447 mètres, mais aussi par la vue spectaculaire sur la vallée et la rivière qui serpente au fond. 

  • Longueur : 11 km (aller-retour)
  • Durée : 4h00
  • Dénivelé : 447 mètres
  • Niveau : difficile
Sentier des Loups au parc national de la Jacques-Cartier
Belvédère du sentier des Loups | Crédit photo : Mathieu Dupuis

 

Canot
 

Avec 26 kilomètres de parcours navigables à l’intérieur du parc, la rivière Jacques-Cartier est un incontournable pour les amateurs d’eaux vives.

C’est un excellent choix pour les débutants qui voudraient s’initier aux manœuvres de base du canotage, un sport typique du Québec. 

Rivière Jacques-Cartier à Québec
Canot sur la rivière Jacques-Cartier | Crédit photo : Steve Deschênes


 

5. Parc national des Monts-Valin

Vue sur les Monts Valin
Vue sur les montagnes | Crédit photo : Sépaq

Le parc national des Monts-Valin est le secret bien gardé de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, à la différence du parc national du Fjord-du-Saguenay. 

On dit qu’il domine le paysage saguenéen, car c’est ici que l’on trouve le point culminant de la région.

Renommé pour son enneigement exceptionnel durant la période hivernale, il gagne à être connu en été et à l’automne.

 

Quoi faire ?
 

Canot et pêche
 

La rivière Valin ainsi que les nombreux lacs et étangs qu’on y trouve et qui alimentent une flore variée et omniprésente en font un endroit de prédilection pour les canoteurs et les pêcheurs.

Il est possible de louer des embarcations sur place, tant pour la promenade que pour les voyageurs qui souhaitent s’initier à la pêche à l’omble de fontaine.

 

Sentier Pic de la Hutte
 

Cette courte randonnée est parfaite pour une sortie en famille. 

L’ascension du sommet devrait vous prendre une trentaine de minutes. 

Une fois en haut, vous profiterez d’un point de vue magnifique sur la ville de Saguenay, à une altitude de 900 mètres.

Notez que pour atteindre le point de départ du sentier, vous devrez parcourir 9 km en voiture sur un chemin plutôt sinueux.

  • Longueur : 3 km (aller-retour)
  • Durée : 1h00
  • Dénivelé : 70 mètres
  • Niveau : facile
Sentier de randonnée au parc national des Monts Valin
Vue au sommet du sentier Pic de la Hutte | Crédit photo : Karine Beaudin

 

Voilà !

Il ne manque qu'une location de voiture à Montréal et vous serez fin prêts à prendre la route, à la conquête de nos grands espaces. 

Et vous, connaissez-vous d'autres parcs méconnus au Québec ? N’hésitez surtout pas à vous exprimer dans la zone commentaire ci-dessous.

Karine Beaudin

Amoureuse de nos grands espaces et conseillère en voyages pour l’équipe Authentik, c’est avec fierté que je fais découvrir les plus beaux trésors de mon pays au reste de la planète. Bienvenue chez nous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*J'ai lu et j'accepte les conditions générales d'utilisation

4 commentaires

François B 5 avril 2019, 15h48
Le parc du Forillon, superbe de superbe mais pas dans la liste sinon parc Jacques cartier sans hésitation. Les autres sont aussi superbes mais faut faire un choix. :-)
Répondre
Karine Beaudin 8 avril 2019, 08h11
Bonjour François,
J'hésitais entre le parc Forillon et le parc du Bic pour être honnête ! J'ai même failli écrire un top 10 tellement ce n'était pas évident de faire un choix... ;)
Merci pour votre commentaire !
Répondre
Michelle Boucher 3 avril 2019, 08h43
Ils sont tu pas beaux nos parcs au Québec!! Mon préféré est le parc du Bic mais j'ai encore à visiter ceux du Saguenay et du Lac... à suivre ;)
Répondre
Karine Beaudin 4 avril 2019, 13h54
Allô Michelle !
Celui des Monts-Valin est particulièrement beau en hiver... Mais sors tes raquettes parce qu'il ne manque pas neige !
Bonne journée !
Répondre