Le temps des pommes au Québec

Le temps des pommes au Québec

Après un texte sur l'été des indiens et un autre sur notre gastronomie québécoise, Simon m'a inspiré un sujet bien d'actualité en ce tout début d'automne: le temps des pommes.

Habituellement à la fin du mois de septembre, les vergers québécois ouvrent leurs portes plus tôt cette année.

Voici une petite introduction à cette tradition bien de chez-nous.

Qu'est-ce que le temps des pommes au Québec?

Ce happening n'est que de courte durée car le temps des pommes ne dure que deux ou trois semaines. Les années où la température le permet, il est possible d'en profiter jusqu'à quatre semaines.

Les fins de semaines, petits et grands se rassemblent sous les nombreux pommiers pour y dénicher les plus beaux fruits et profiter du décor.

 

Les origines d'une tradition

Une activité familiale

Les Québécois aiment à penser que cette tradition du temps des pommes est bien de chez-nous mais il faut retourner à la colonisation de la Nouvelle-France pour y constater les origines. C'est Louis Hébert (colon français) qui a apporté les premiers pommiers en Nouvelle-France dès 1617.

Bien que chaque pays producteurs en pomiculture se spécialise dans une ou deux sortes de pommes, au Québec on retrouve habituellement six variétés dans les vergers: McIntosh, Red Delicious, Spartan, Empire, Cortland et Paulared. Ce sont toutes des pommes rouges et chacune possède une qualité différente, c'est à dire que certaines sont davantage utilisées en compotes, d'autres dans des recettes et quelques-unes offrent le meilleur simplement en les croquant!

Les produits de la pommeLa pomme fait désormais partie de nos éléments du terroir puisqu'on s'en sert pour produire notre désormais réputé cidre de glace. Cette délicieuse boisson purement québécoise permet une utilisation plutôt judicieuse des dernières pommes accrochées à l'arbre. Il faut en effet extraire le jus et l'arôme de pommes gelées pour arriver à créer ce cidre peu commun. La Face cachée de la pomme et Le Domaine Pinacle représentent les deux plus grands producteurs de cidre de glace. La distribution se fait au Québec et partout dans le monde. Peut-être en retrouverez-vous de l'autre côté de l'océan?

 

Où profiter du temps des pommes?

Quelques endroits au Québec se sont forgés une solide réputation grâce aux nombreux vergers de qualité ouverts au public. En voici une liste non exhaustive:

-Dans la région de Québec, arrêtez-vous à l'Ile d'Orléans: Verger Bilodeau Domaine Orléans, Domaine de la Source à Marguerite
-Dans la région de Chaudière-Appalaches, Lotbinière est un incontournable: Gîte et Verger O'Farrell, Domaine Custeau, Le Verger des Clochers

-Dans la région de Charlevoix, c'est la région de l'Isle-aux-Coudres qui attire: Verger Pedneault
-Dans la région des Laurentides, il faut penser à Oka: Labonté de la pomme, À la croisée des Pommes, Vergers du Lac
-Finalement, LA capitale de la pomme au Québec, c'est sans conteste dans la région de la Montérégie, plus précisément à Rougemont que l'on retrouve la plus grande concentration de vergers. En voici quelques-uns: Les jardins d'Émilie, Pommeraie d'or, Verger 3 pommes

 

Une activité aussi pour les touristes

On a parfois tendance à penser que l'auto-cueillette de pommes n'est pas favorable aux touristes mais de plus en plus, des activités sont organisées pour permettre à tous de profiter de ce temps de l'année.

Voici trois suggestions:

1) Pommes en train (activité offerte par l'Agence Métropolitaine de Transport). Il s'agit ici d'une ballade aller-retour en train, à partir de Montréal, qui vous amène jusqu'aux plus beaux vergers de la région des Basses-Laurentides.

2) Le circuit agrotouristique Pommes en Fête, également dans la région des Basses-Laurentides (Oka, Saint-Eustache, Deux-Montagnes) propose un circuit pour visiter les plus beaux vergers de la région.

3) Si vous ne désirez pas cueillir des kilos de pommes car vous savez qu'en tant que touriste, il est plus difficile de pouvoir les cuisiner, profitez tout simplement d'un bel après-midi pour vous balader sous ces centaines d'arbres qui vous entoureront. Le dur choix vous reviendra de favoriser une région pour y dénicher votre prochain coup de coeur!

 

Informations supplémentaires

La pomme du Québec est le site de référence par excellence pour toutes les activités, informations nutritionnelles et recettes liées à ce fruit.

Il n'y a pas qu'au Québec où on retrouve de nombreux vergers. Si vous avez la chance de visiter la Colombie-Britannique, vous pouvez également découvrir la Vallée de l'Okanagan.

 

Et en terminant, si vous lisez cet article et que vous regrettez de manquer le temps des pommes, sachez que les auto-cueillettes au Québec débutent en juin avec les fraises et se terminent au mois d'octobre avec les courges et les citrouilles.

À vous de profitez de ces petits plaisirs si simples!

 

Partagez cet article

Cet article n'a pas encore été partagé. Soyez le premier!

Simon Lemay

Simon est un Québécois passionné par son coin de pays et désireux de vous le faire découvrir. À ce point qu'il a fondé Authentik Canada et Authentik USA, des spécialistes du voyage sur mesure en Amérique du Nord pour les familles et les couples.

6 commentaires

Bert 24 septembre 2012, 20h39
Merci pour cet article sur le temps des pommes. J'arrive de cueillir des pommes avec mes petit-fils. Quel plaisir! J'ai une émission radio Bonjour Dimanche et je ferai une émission sur le temps des pommes. Tu pourrez en faire l'écoute dimanche le 30 septembre sur mon site web dans la section communication.
Merci!
Bert
Répondre
Julie Anne Saucier 14 septembre 2010, 17h20
Je suis bien heureuse de voir que je ne suis pas la seule à me laisser inspirer par la beauté des pommiers!
Merci Simon et Renaud de nous partager d'autres coups de coeur, dans différentes régions touristiques du Québec. Il y a tant de vergers à travers la province, je crois que les opportunités sont bien nombreuses de passer une agréable journée ensoleillée en pleine nature...à croquer la pomme.
Répondre
Poetix31 14 septembre 2010, 17h06
le tout c'est de ne pas tomber dans les pommes!!!
mais tant de "bonne heure" accroché à un arbre.
On a presque envie de refaire le serment du jus de "paume"
mais attention à Eve , d'éviter le serpent sinon Adam va encore s'en mordre la queue
Répondre
Renaud Binette 14 septembre 2010, 16h40
J'avoue que je ne ferai pas 2 heures de voiture pour aller aux pommes. À cinq minutes de chez moi, il y a le verger des Bois-Francs (à Plessisville). On y cueille plusieurs variétés de pommes (selon la période) et il y a un parc de jeu pour les petits, on y présente l'entreprise et les sous produits avec des dégustation,  la balade en tracteur et assez de pommes pour tomber dans les pommes. Voir www.tourism-erable.qc.ca
Répondre
Isabelle Plourde 13 septembre 2010, 21h05
Moi, je suis allée en Montérégie, plus précisément à Rougemont la fin de semaine passée. Un petit pic nic, arrosé de vin de pomme, sous un pommier. C'était divin. En revenant chez moi, j'ai fait une croustade aux pommes. C'est si facile à faire et... tellement bon !!!
Une journée aux pommes est pour moi un incontournable à chaque année. Allez y, n'importe ou, mais ne rattez pas ça.
Répondre
Simon LEMAY 13 septembre 2010, 16h59
Merci Julie-Anne pour ce super article sur la cueillette des pommes. Le "timing" est bon parce que je reviens tout juste d'un weekend exceptionnel à cueillir des pommes.
 
Je suis allé dans les Cantons-de-l'Est à l'Abbaye St-Benoît-du-Lac. C'est vraiment très typique avec les échelles et les paniers en bois. De temps en temps, en musique de fond, on entend les cloches du monastère et les chants grégoriens.
 
À la fin de la journée, on peut aller visiter la boutique de l'Abbaye qui nous offre un choix incroyable de produits fins du terroir comme le cidre, chocolat des trappistes, fromages, ...
Répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

TOP 5 des road trips au Canada