9 erreurs à ne pas commettre au Québec pour un '' Maudit Français ''

Pour les Français de passage en vacances ou pour la vie, le qualificatif de ''maudit français'' peut faire peur. 

Même si, dans la plupart des cas, il s'agit de simples taquineries envers nos cousins, voici 9 choses à ne pas faire pour éviter que le terme devienne péjoratif. 
 

#1. Dire que les Québécois ont un accent

accent québécois tuto

On le sait – c’est la première chose que vous remarquez en arrivant ici. 

Au Québec, on parle le joual.  Mais ici, VOUS avez un accent. 

Évitez donc de mentionner qu’on a un accent. Et surtout, évitez l'insulte ultime de le qualifier de ''français des campagnes''. 

 

#2. Parler de ses gosses

Accent québécois phrase

C’est un sujet qui va de soi, de parler de ses enfants.

Nous aussi on aime bien raconter des anecdotes sur notre progéniture.

Mais au Québec, des gosses ce sont ...des testicules

Alors messieurs, évitez de dire quelque chose comme "mes gosses sont allés jouer dehors". 

Vous allez définitivement déclencher un fou rire.  (Et on ne voudrait SURTOUT pas que vous ayez l’impression que l’on rit de vous. ::P: emoji )

 

#3. Faire la bise au garçon

faire la bise en québécois

Si vous êtes un garçon...

La bise n’est déjà pas la norme au Québec.  

Entre deux garçons, eh bien, c’est pire.

Le bûcheron viril auquel vous tendez la joue risque d’être malaisé.

 

#4.  Être insulté par un tutoiement

mots du quebec

Au Québec, on ne croit pas en la hiérarchie sociale.  On se tutoie tout bonnement. 

Que ce soit dans un café, dans les magasins, ou même à une première rencontre, ne soyez donc pas offusqués. 

À l’inverse, si vous vouvoyez quelqu’un, il va sentir que vous le percevez plus vieux qu’il n'est.

Si vous n'arrivez pas à vivre sans le vouvoiement dans votre vie, allez saluer quelques personnes de l'âge d'or. 

Elles apprécieront grandement votre politesse !

 

#5. Dire qu'on s'est tappé une queue au restaurant

mentalité québécoise

Au Québec, se tappé une queue au restaurant, c’est.. comment dire.. de l’indécence publique. 

Ici, on fait la file.  

Et oui, il faut faire la file pour attendre l’autobus, et tout le monde y monte en mode premier arrivé premier servi.

Je vous déconseille fortement de tenter de sauter la file.  

 

#6. Se stationner à contre sens dans la rue

parking au québec

Bien que quasi normal sur le vieux continent, se garer à contresens est interdit et jamais fait au Québec. 

Non seulement allez-vous recevoir une amende salée, mais il ne faudra pas vous surprendre de vous faire jurer ‘'maudit français’' !

 

#7. Sacrer pour être cool

insulte québécoise
Un tabernacle, littéralement.

On vous l’accorde, les sacres remplacent en quelque sorte notre ponctuation.

Dans un but d’intégration et d’acceptation, vous avez sûrement envie de les ajouter à votre vocabulaire.

Mauvaise idée. :stop: emoji

Les sacres font partie de l’accent québécois, vaut donc mieux vous y faire avant de vous y mettre.

En passant, on ne dit pas "tabernacle" mais "tabarnak". 

 

#8. Dire que les Québécois utilisent plus d'anglicisme

mots quebecois anglais

Bon, bon, bon !  On a évité le débat sur l’accent, on ne s’embarquera pas dans celui des anglicismes !

Ici, on magasine plutôt que de faire du shopping, on est heureux à l’approche de la fin de semaine et non du week-end et on va courir pas faire un footing

On a même remplacé le drive-in par le service au volant et le Coca light par du Coke Diète, pour la sauver, notre belle langue.

Par contre, on est ben fâchés quand notre windshield est craqué et non le pare-brise, on trouve ça cute plutôt que mignon et on va vous dire que vous êtes ben smat, pas sympathique ou gentil.

Allez, on s’entend pour dire que ça fait partie de notre charme et que ça agrémente notre parlure.

Case closed ! :;): emoji

 

 

#9. Draguer dans la rue 

drague quebec vs france

Le dernier, mais non le moindre.

Au Québec, on ne drague pas dans la rue.  C’est assez mal vu.

On vous ne le cachera pas, c’est aussi possible que vous receviez une réponse plutôt directe et peu plaisante.

Vous vous rappelez du bûcheron viril ? Il serait même possible qu’il s’interpose à votre avance, s’il voit un malaise.

On évite tout ça : gardez la drague pour les bars, et contentez-vous de sourire poliment.  

Ça a sauvé la vie de plusieurs Maudits Français 

 

En humour


Jeremy Demay, un Français et maintenant Québécois d'adoption, raconte avec beaucoup d'humour les différences entre le Québec et la France.

 


Enfin, le plus important à retenir de cet article, c'est qu'on vous aime "Maudits Français".

Vous avez d'autres bons conseils à ajouter ? N'hésitez pas à vous exprimer dans la zone commentaires ci-dessous. 

Karolane Lessard

Fervente de nos vibrantes villes autant que de nos grands espaces, ma vie gravite autour du voyage et de l’aventure. Il va donc de soi que je partage les splendeurs et les secrets de mon coin de pays aux autres âmes voyageuses. Bonne découverte !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

J'ai lu et j'accepte les conditions générales d'utilisation*

28 commentaires

André FORISSIER 4 décembre 2019, 16h59
L'expression "maudits français" est très surprenante... Et parfois maladroite voire blessante (et pas forcément représentative des Québecois)... Et bien que je croyais qu'une certaine hostilité envers les Français régnait au Québec, je n'ai pas trouvé que c'était le cas, bien au contraire. Les gens n'ont cessé de nous "assaillir" de questions sur la France (cf. nous n'avons jamais parlé de la France sans être invité à le faire)...
Hormis les petits trucs sur la "foufoune" et les "gosses" qui sont le cliché qui font également bien rire (les deux mots existant en français de France et en français du Québec mais sous deux sens différents), je n'ai pas trouvé de réelles différences mais simplement quelques nuances (et vraiment très légères)... Et l'accent très surfait, dans le sens exagéré, parce que je n'ai pas remarqué de réelles différences (enfin à Québec parce qu'au fin fond du Saguenay avec le gang des Tremblay ahaha).
Quant à la bise aux garçons "virils" du Québec, surtout dans un pays où le taux d'homophobie est l'un des plus bas du monde et dans une société très ouverte, c'est vraiment un problème ? Enfin même s'il y avait des "bûcherons" très sexy ahah.
Pour conclure, le Québec est un très beau pays, qui n'a pas à rougir vis-à-vis de la France, et avec un "arrière-pays" magnifique (je n'oublierai pas l'accueil que nous avons reçu en Bas Saint-Laurent, en Gaspésie et en Capitale-Nationale [Baie Saint-Paul]).
Répondre
Karolane Lessard 5 décembre 2019, 10h02
Bonjour André,
Tout d'abord merci pour ce commentaire qui en dit long sur l'appréciation de ta visite chez nous !
Il va de soi que l'article est à prendre au second degré, et que malgré le fait qu'on aime bien taquiner nos chers cousins, on ne vous échangerait pas.
En espérant que tu reviennes visiter nos bûcherons 'très sexy' ;)
Répondre
Bilolo 23 novembre 2019, 19h44
Bonjour Madame karolane c'est Mr Daniel bilolo merci beaucoup pour l'article , moi j'aimerai visiter le pays que dois-je faire comment tu peux m'aider à visiter le pays ?
Répondre
karolane 25 novembre 2019, 09h07
Bonjour Daniel !
Pour ma part, je peux t'aider avec les autres articles blogs qui te donneront surement beaucoup de bonnes idées et des conseils pratiques ;)
Mais nous avons une belle équipe motivée qui pourrait t'aider à développer un voyage sur mesure, selon tes attentes, tes intérêts et ton budget voyage. C'est par ici : https://www.authentikcanada.com
Je te dis donc à bientôt au pays des lacs et des rivières !
Répondre
Bilolo daniel 25 novembre 2019, 13h55
Merci beaucoup karolane pour ton aide
Répondre
Karolane Lessard 26 novembre 2019, 10h01
Avec plaisir :)
À la prochaine !
Répondre
David Dubois 11 novembre 2019, 13h10
La différence entre un Français et un maudit Français ?
Le Français est resté en France
Répondre
Simon 12 novembre 2019, 13h37
Lol !!!
Répondre
Karolane Lessard 12 novembre 2019, 12h41
Tu nous as bien fait rire en tous cas ;)
Répondre